07/10/2013

GRACIAS A LA VIDA



Gracia a la vida
Que me ha dado tanto
Me ha dado las risas
Y me ha dado el llanto
Así yo distingo
Dicha de quebranto
Los dos materiales que forman mi canto
El canto de todos que es el mismo canto
El canto de todos que es mi propio canto
¡Gracias a la vida !
Violeta Parra



Merci à la vie
Qui m'a tant donné
Elle m'a donné les rires
Et ma donné les pleurs
Ainsi je le distingue
Dite de coupure
Les deux matériels qui forment mon chant
Le chant de tous qui est le même chant
Le chant de tous qui est mon propre chant
¡Merci à la vie !



Le chapiteau de Vidy était plein hier. L'après-midi était doux afin de célébrer cette grande dame du théâtre suisse, Yvette Théraulaz, qui recevait "la plus importante distinction théâtrale du pays", l'anneau Hans-Reinhart.

"Yvette Théraulaz est distinguée pour l’originalité créatrice de son travail d’interprète, vibrante et passionnée, chaleureuse, riche d’empathie. Durant un demi-siècle, la comédienne a privilégié la scène romande – institutionnelle comme indépendante - et permis son rayonnement en jouant sur quelques-uns des plus importants plateaux de France et de Belgique. Son répertoire exigeant tout comme la diversité des metteurs en scène avec lesquels elle a travaillé et s'engage toujours aujourd'hui signalent une capacité exemplaire de remise en question. Au fil de sa carrière, la comédienne a accompagné son parcours  scénique – théâtral comme musical - d'un engagement exemplaire pour la cause féminine, notamment dans le milieu du spectacle. La SST salue ainsi une personnalité forte qui de par son investissement et l'originalité de son rapport à la scène a enrichi le paysage théâtral francophone."1



La première fois que j'ai vu Yvette jouer, ou du moins celle dont je me souviens comme étant la première, c'était au Théâtre de Poche en 1998 dans Savannah Bay, une mise en scène de Laurence Calame. Je me souviendrai toujours de cette fragilité et de cette intense émotion qui régnaient dans la salle. Je n'avais pas 20 ans et cette femme de 50 ans arrivait à me faire ressentir des émotions que je n'avais encore jamais vécues de manière si évidente. Le coup de foudre fut immédiat. Il me semble que c'est cela qui est frappant avec Yvette, cet amour immédiat qu'elle fait naître chez les gens, car c'est bien la personne toute entière que l'on aime chez elle.
La journée s'est terminée avec son dernier spectacle musical, Les années, qui retrace sa vie de petite fille, de jeune femme et de femme jusqu'au moment où elle met en scène les commentaires que les gens feront sur elle après sa mort. Comme à son habitude, la comédienne-chanteuse mélange savamment, humour, espièglerie, fragilité, conviction, tristesses, désarroi en rendant hommage à la vie qu'elle aime tant.
Pour notre plus grand bonheur, Yvette Théraulaz interprétera Winnie dans "Oh les beaux jours" ce printemps à la Comédie, dans une mise en scène d'Anne Bisang.


Tatiana Auderset

1 Site Société Suisse du Théâtre

Aucun commentaire: