11/11/2013

ARTAUD-BARRAULT PAR ELENA


« Waouh » est le premier mot qui me vient à l’esprit au sortir de la représentation d’Artaud-Barrault. La performance du comédien, Stanislas Roquette, qui navigue tout au long de la pièce entre le personnage de Barrault et celui d’Artaud, est impressionnante; le texte est saisissant; tout dans ce petit bijou porte à s’exclamer de façon admirative.

La représentation, relativement courte, commence par un montage vidéo. Celui-ci permet entre autres, comme l’a souligné le metteur en scène Denis Guénoun, de se familiariser avec l’homme qu’était Jean-Louis Barrault pour ceux qui, comme moi, ne le connaissaient pas. Puis vient la pièce à proprement parler.

Les lettres d’Artaud et les segments de souvenirs de Barrault s’agencent de façon subtile et pertinente et s’éclairent mutuellement. On n’a pas l’impression d’assister à une simple lecture de lettres, ce qui était ma crainte, puisque le comédien, Stanislas Roquette, leur donne vie de façon époustouflante. Ces lettres, qui misent bout à bout sont digne d’un véritable roman épistolaire, permettent de se rendre compte de l’installation progressive de la folie chez Artaud, toujours en échos avec les souvenirs de Barrault.

Je ne trouve aucun bémol à émettre au sujet de ce spectacle et les longs applaudissements qui ont suivi la représentation ne sauraient me contredire. A voir absolument !

Elena Cors

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C est exactement ce que j ai ressentis au sortir de cette magnifique interprétation "waouhhhhh" n'hésitez pas a vous y rendre .... Vous n'en ressortirez que ravi
Un grand bravo au comédien sans oublier le metteur en scène !