18/11/2013

ARTAUD-BARRAULT PAR LISA


Une admiration gênée, voilà ce que j’ai ressenti durant la représentation d’Artaud-Barrault.

L’admiration, pour le comédien et la richesse d’une mise en scène, simple et pourvue de peu d’accessoires mais explicite.

La gêne pour l’intimité dans laquelle le spectateur est plongé.

En effet, le jeu de Stanislas Roquette, bien que magnifique, autant par la clarté des changements de personnages que par leurs interprétations, nous plonge trop profondément dans la vie et les sentiments personnels d’Antonin Artaud, ce que j’ai trouvé dérangeant.

L’idée de mettre la vie de Jean-Louis Barrault en bref dans un film est bonne mais j’ai, pour ma part, eu du mal à l’apprécier. La coupure trop nette entre les deux genres (du film et de la pièce) m’a dérangée.

Pour conclure je dirais que c’est une pièce que je n’irai pas revoir, en revanche, je serais ravie de voir Stanislas Roquette dans une autre pièce.

Lisa Rigotti

Aucun commentaire: