04/11/2013

POMPEE PAR MORGANE

Pour l’instant, ce spectacle est mon coup de cœur de la saison : comédiens, mise en scène, texte, tout m’a plu. Pourtant, je dois bien avouer que je suis partie sur un mauvais a priori au début de la pièce : quand j’ai vu les costumes actuels et l’ordinateur portable,  j’ai cru à une énième mise en scène moderne qui n’apportait pas grand-chose…je me suis bien trompée. Ici, la modernité donnait un coup de jeune à Corneille, révélant à quel point son texte est encore pertinent aujourd’hui. Rivalité fraternelle, soif de pouvoir, emprise de l’être aimé…tous les thèmes de la pièce se retrouvent aujourd’hui, l’humanité n’évolue pas tant que ça.

 © Cosimo Mirco Magliocca


Un peu surprise par le choix d’un Ptolémée homosexuel, je l’ai cependant trouvé très adéquat. Le spectateur comprend d’autant plus la soumission totale du roi à son cher conseiller. Un seul bémol concernant le jeu du comédien : certaines de ses répliques devenaient incompréhensibles quand elles étaient trop criées. A part ce détail, j’ai beaucoup aimé son interprétation d’un roi limite grotesque, à l’image d’un enfant gâté. Une touche d’humour dans l’univers assez lourd de Corneille ne fait pas de mal.
Personnellement, une seule chose m’a réellement déplu : l’absence d’entracte ! Pour être vraiment appréciés, les alexandrins nécessitent de la concentration. En deux heures de spectacle, elle m’a malheureusement parfois fait défaut.
Morgane Delattre

Aucun commentaire: