15/10/2015

VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT PAR MARION

Quel jeu ! Quelle voix ! Quelle prestance !

 © Marc Vanappelghem
Voyage au bout de la nuit, le roman de Louis-Ferdinand Céline, adapté pour la scène par Philippe Sireuil, est un spectacle merveilleusement bien mis en scène. Hélène Firla joue le rôle d’un ancien soldat de la première guerre mondiale. On suit, durant toute la durée de la pièce, le parcours de Bardamu, ses sentiments ses aventures, et malgré un cadre plutôt sombre, le spectateur ne peut s'empêcher de sourire à certains moments. Et c’est là toute la force de cette pièce: le spectateur passe par différents sentiments, suit et vit les rebondissements du récit, en constante attente de la suite des événements.
J'ai particulièrement apprécié le choix d’une comédienne pour jouer un rôle masculin. Cela rend le personnage plus doux et intrigant; le trouble est augmenté, car on remarque le visage féminin, mais un certain doute reste tout au long de la pièce. Ce choix se révèle d’autant plus intéressant lorsque la comédienne imite des personnages féminins du récit avec une réalisme inégalable. A ce propos, le passage d’un personnage à un autre est tout à fait impressionnant et, tout en captivant le spectateur, il contribue à rythmer la pièce.
Les jeux d’ombres et de lumière m'ont également beaucoup plu, car ils donnaient à la scène une certaine ambiance de confidence entre le personnage et nous, spectateur de ses pensées.
Enfin, cette pièce m'a fait réfléchir à différents aspects de notre société actuelle, à notre manière de penser ainsi qu'à notre façon d’agir lors de situations extrêmes. Le texte nous invite à une réflexion plus globale sur notre monde et notre rapport à lui. Une belle confidence à la quelle nous convie une Bradamu tout en finesse!
Marion Gendre

Aucun commentaire: