20/11/2015

MISSION PAR LEA

 ©Koen Broos

Un prêtre, une vie, 1h50…
C’est le temps qu’il faut à père André, Bruno Vanden Broecke, pour vous raconter sa vie de missionnaire au Congo.

Une pièce de théâtre-conférence, dans un décor sobre. Un pupitre, un micro, plusieurs bouteilles d’eau cachées qu’il utilise au fil de son monologue. Un décor simple mais cohérent qui pousse le public à se concentrer sur l’homme et son récit.


Cet homme nous parle de sa vie au Congo, en tant que prêtre. Un récit parsemé d’humour et de vérité concernant son quotidien là-bas. La nourriture, l’enseignement, la superstition, la nourriture, les guerres, les massacres… tout y passe. Il nous raconte l’horreur des guerres qu’il a vécues, le bonheur des amitiés qu’il a trouvées là-bas, la façon dont il a essayé de combattre la superstition. Cette même superstition qui a tué son meilleur ami. Et à chaque nouveau souvenir que Père André évoque le public est transporté à quelques milliers de kilomètres de la Comédie, fasciné par sa patience et son engagement.
Le public rigole en douceur, se tait, est stupéfait par l’humanité de cet homme et par la véracité de ses propos. Tous ces moments de vie qui affluent et poussent à vivre une autre vie, à se questionner sur ce qui se passe vraiment là-bas.   

Et c’est bien là le talent de ce comédien ! D’avoir partagé avec tant d’émotions cette vie d’ailleurs. Et surtout de nous avoir époustouflé par des descriptions si vivantes, si émouvantes et si tragiques parfois.  Il nous interroge, nous inclut dans sa conférence, et par la même occasion, nous mêle quelque peu à sa vie aussi.

Une pièce à voir absolument, et un homme qu’il est bon de découvrir.

Léa Nahmias


Aucun commentaire: