12/12/2016

FORBIDDEN DI SPORGERSI


« Halte à la montée en puissance des têtes endormies. »[1]

À la base du projet de Pierre Meunier, il y a sa rencontre avec l’écriture de Babouillec, autiste sans parole.

C’est presque par hasard, alors qu’Hélène Nicolas (Babouillec) a une vingtaine d’années, que sa mère découvre qu’elle sait lire. La mère fabrique des lettres plastifiées pour sa fille et Hélène commence à communiquer avec son entourage. Très rapidement, elle se met à écrire et ce qui ressort de cette écriture est d’une poésie, d’une fulgurance, d’une précision et d’une lucidité peu communes. À travers ses écrits, Babouillec met le doigt sur nos modes de vie où toute singularité tend à disparaître, où la liberté n’a plus de place, où la norme et la limite sont les références. L’on découvre alors un monde d’une grande richesse, un cerveau en pleine ébullition où la liberté d’être et de penser est l’essence même de tout fonctionnement.

 © Pierre Estournet

Pierre Meunier, avec sa complice Marguerite Bordat, s’empare du texte Algorithme éponyme, pour en faire le combustible de son spectacle, un spectacle qui se veut un écho théâtral au texte de Babouillec. Et loin d’en faire une simple retranscription scénique, l’équipe artistique, puisqu’il s’agit d’un travail collectif, explore, essaie, construit, déconstruit une matière protéiforme. Avec humour, humanité, curiosité et générosité, quatre personnes en blouse de travail, expérimentent les possibilités d’un plateau et d’un texte sous l’œil émerveillé du spectateur. Les idées se forment, le langage se construit, les mots prennent sens et le rire éclatant résonne comme un hymne à la vie.

Forbidden di sporgersi est un spectacle d’une grande beauté, une respiration, une occasion unique et rare d’entrer dans un univers artistique délicat et intime où le ressenti du spectateur prime et où le questionnement de l’identité et de l’altérité est au cœur du travail. Un spectacle idéal pour ces fêtes de fin d'année. 

Attention, peu de représentations sont prévues, n'hésitez pas à réserver vos places dès maintenant!

Tatiana Lista 


[1] Babouillec, Algorythme éponyme, Texte poétique, 2013, Rouen, Christophe Chomant Éditeur

Aucun commentaire: