13/12/2016

LE PARADOXE D'ÉCRITURE


Dès ce soir, Forbidden di sporgersi s'installe à la Comédie, ne maquez pas ce spectacle unique en son genre!

« Mettre mes sonorités poétiques envahissant tout l’espace fermé de mon crâne sur l’alignement du dédale des mots est ma recherche perpétuelle. »

Hélène Nicolas est une autiste sans parole. Lorsqu’elle a vingt ans, sa mère se rend compte qu’elle sait lire. Elle n’a pourtant jamais appris, elle n’a lu aucun livre, mais elle porte cela en elle. Elle sait lire, mais sa motricité ne lui permet pas d’écrire. Sa mère fabrique des lettres cartonnées et plastifiées pour que sa fille puisse communiquer avec son entourage. 

Et c’est finalement un processus bien singulier qui naît. Hélène est, par rapport aux autres, sa famille, ses amis, enfermée. Elle ne peut pas communiquer avec eux. L’écriture est une porte qui l’ouvre au monde extérieur, qui lui permet de s’ouvrir aux autres et de se structurer comme elle le dit elle-même. Mais paradoxalement, Hélène ne veut pas rejoindre « la masse des cerveaux endormis ».



« Est-ce là notre essence
Vivre dans le format, s’y confondre, lui appartenir, décliner
une identité dans cette appartenance, cette confection de nous même comme une image de l’être. »

Hélène veut préserver sa part qui est probablement la plus libre, la plus singulière, la part qui fait d’Hélène qui elle est vraiment. À travers ses écrits, elle rend compte de sa liberté intérieure et entreprend ainsi un voyage entre son monde intérieur et le monde extérieur, entre le dedans et le dehors.
Et ce qui ressort de ses poèmes avec un humour cinglant et une lucidité peu commune, est un triste constat de notre sociabilité où l’imaginaire est sans cesse réduit et où à force de chercher un langage commun, les singularités disparaissent. Hélène, loin de dépeindre son quotidien et sa condition d’autiste, se révèle comme un puissant miroir de nos modes de vie et comme un être insaisissable, hors norme, car profondément libre.
Pierre Meunier, travaille depuis de nombreuses années autour des thématiques que soulève Babouillec, c’est donc tout naturellement, lorsqu’il découvre Algorithme éponyme qu’il décide d’en faire la matière première de son prochain spectacle.

Tatiana Lista


Aucun commentaire: